roses-jardin-1L’Oeuvre m’a dit :

« Admirable floraison, admirable accueil de vie dans une nature tellement accueillante.

Que n’ai-je vécu même le temps de la rose. Je m’irradie d’une lumière étincelante aux teintes orangées d’or. L’or de ce qui est, l’or de ce qui me constitue de l’intérieur.
Je donne désormais à la vie ce que j’ai de plus cher après avoir connu la douleur de l’inexistence… J’occupe l’espace désormais, en bas, au milieu, en haut, à gauche, au centre et à droite. La fragilité de ce que vous voyez n’est pas car il ne s’agit pas de fragilité mais de l’éphémère et merveilleuse apparition du moment, de l’instant. Je ne meurs pas, je disparais emplie de lumière douce et chaude, remplie de la joie d’avoir été, d’avoir été l’espace temps d’un moment regardée et surtout aimée.

Oui finalement je peux dire que j’ai vécu même ce temps de floraison pour m’emplir de vous et vous faire don de la quintessence de ce que je suis

Que n’aurai-je pas vécu si je n’y avais pas cru : certainement une rencontre, une rencontre d’amour puisque grâce à vous je suis maintenant une coupe remplie d’amour. »

PASSAGE

Jacqueline Lussan

roses-jardin-2  roses-jardin-3  roses-jardin-4  roses-jardin-5