La Clé de l'espérance, sculpture de Talou Coron L’Oeuvre m’a dit :

« Un ange dort et s’enveloppe…  La vie ne peut être un simple univers d’enfermement; devinez, telle une virgule entre deux mondes, tel un trait d’union entre deux âmes.
J’épouse parfaitement le cœur, le centre, l’essentiel. J’unis ce qui a été désuni. Je me confonds avec la matière pour qu’elle ne soit plus un obstacle mais au contraire qu’elle participe à l’union des cœurs si souvent meurtris par des ambitions de pouvoirs. Je porte dans mes bras les pleins et les déliés, l’embryon de l’espoir.
La goutte de sang versé porte la vie ; elle fécondera cette terre ; elle irriguera ce qui semble sans vie. Gardez l’équilibre de ce qui est fondamentalement divin.
Je vous porte afin que vous épousiez la forme de vie lumineuse de votre soi profond.
La déconstruction d’un mental bétonné est la condition à un moment de vie visant l’infinitude de la pensée. La rigueur de vos valeurs n’a rien de commun avec la rigidité de vos croyances.
Dans l’accueil du germe de la vie se trouve la voie tracée de ce que l’on est. »

LA CLE DE L’ESPERANCE
Jacqueline Lussan